Dimanche 21 Septembre 2014

Warzone Magazine

Après avoir élu les consuls, les Romains désignent les tribuns militaires à raison de 14 pris parmi les candidats ayant cinq années de service et de 10 pris parmi ceux qui ont servi 10 ans.


L'organisation de l'armée romaine chez Polybe
Enrôlement et organisation des légions

Après avoir élu les consuls, les Romains désignent les tribuns militaires à raison de 14 pris parmi les candidats ayant cinq années de service et de 10 pris parmi ceux qui ont servi 10 ans. Les autres citoyens doivent tous, avant d'avoir atteint l'âge de 46 ans, 10 années de service dans la cavalerie ou 16 dans l'infanterie (1), à l'exception de ceux dont les biens sont évalués à moins de 400 drachmes et qui servent dans la marine (2). Dans les périodes de danger, les fantassins doivent 20 années de service. Nul n'a le droit d'exercer une magistrature s'il n'a servi durant 10 ans. Quand les consuls en charge vont procéder à l'enrôlement des soldats, ils annoncent devant l'assemblée du peuple la date à laquelle tous les Romains en âge de servir devront se présenter. Ils font cela tous les ans. Le jour venu, quand les appelés sont arrivés à Rome et se sont rassemblés au Capitole (3), les tribuns les plus jeunes se répartissent, suivant l'ordre dans lequel ils ont été nommés par le peuple ou par les consuls (4), en quatre groupes correspondant aux quatre légions que doit fournir la levée générale à laquelle on procède d'abord (5). Les quatre premiers tribuns sont affectés à la première légion, les trois suivants à la seconde, les quatre qui viennent après à la troisième, et les trois derniers à la quatrième. Quant aux dix tribuns plus anciens, les deux premiers sont affectés à la première légion, les trois suivants à la seconde, les deux qui viennent après à la troisième, et les deux derniers à la quatrième.

Les tribuns ayant ainsi été répartis de façon que chaque légion ait le même nombre d'officiers supérieurs, ils vont s'asseoir par groupes séparés correspondant chacun à une légion. Puis ils tirent au sort les tribus et les appellent l'une après l'autre, à mesure que le tirage les désigne. Dans chaque tribu, ils choisissent quatre hommes ayant à peu près le même âge et la même stature et les font avancer. Les tribuns de la première légion font leur choix les premiers, puis ceux de la deuxième, puis ceux de la troisième, et ceux de la quatrième prennent le dernier. On fait ensuite avancer quatre autres hommes et ce sont alors les tribuns de la deuxième légion qui choisissent les premiers et ainsi de suite, ceux de la première prenant le dernier. Puis, sur un troisième groupe de quatre, ce sont les tribuns de la troisième légion qui choisissent les premiers, ceux de la deuxième prenant à leur tour le dernier. De cette façon, chacun effectuant son choix à tour de rôle, les troupes formant les quatre légions sont de qualité à peu près identique.

Jadis, lorsqu'on avait ainsi enrôlé les effectifs prévus, c'est-à-dire 4200 cents hommes par légion, et parfois 5000 en cas de péril exceptionnel, l'usage voulait qu'on choisît, après les 4200 fantassins, les cavaliers, mais aujourd'hui ceux-ci sont choisis les premiers sur la liste dressée par les censeurs en fonction de la fortune. On en enrôle trois cents pour chacune des légions (6).

L'enrôlement une fois achevé, les tribuns désignés pour cela dans chaque légion rassemblent les hommes retenus, choisissent parmi eux tous le plus qualifié et lui font prêter un serment par lequel il s'engage à obéir à ses chefs et à faire de son mieux pour exécuter les ordres reçus. Puis tous les autres soldats s'avancent un par un et prêtent le même serment.

Vers la même date, les consuls envoient des instructions aux magistrats des cités alliées d'Italie qu'ils ont choisies pour fournir des contingents (7). Ils leur indiquent les effectifs dont ils ont besoin ainsi que le jour et l'endroit où ces troupes devront se rassembler. Les cités procèdent alors à l'enrôlement et font prêter serment aux hommes à peu près comme cela se fait à Rome. Puis, après avoir désigné un officier pour les commander ainsi qu'un intendant, elles mettent leurs contingents en route.

À Rome cependant, après la prestation de serment, les tribuns font connaître, pour chacune des légions, le jour et le lieu où les hommes devront se présenter sans leurs armes, puis ils les renvoient chez eux.


Rédigé par Polybe, histoire le Jeudi 3 Septembre 2009 à 21:56 | Commentaires (0) Notez